L’État français ne cédera finalement pas ses 10,1% au capital de la Société Aéroport Toulouse Blagnac (31). Les parts devaient être vendues à CASIL Europe.
Le Département de la Haute-Garonne communique son soulagement sur le sujet. « Nous réaffirmons l’impérieuse nécessité de conserver un actionnariat public de long terme majoritaire au sein de la SATB, afin de garder la maîtrise d’un équipement stratégique pour l’attractivité et le développement du territoire et d’assurer la qualité de vie des riverains », publie le Département.

Soyez contacté pour une découverte gratuite de nos outils

⚠️ Offre réservée aux entreprises

1. Renseignez le formulaire

Title

2. Bénéficiez d'une démo personnalisée

Title

3. Période de découverte gratuite