La start-up Cajoo (Paris, 75 ; présente dans 10 villes françaises) a développé une application de livraison de courses à la demande. Elle annonce un nouveau tour de table de 40M$. Cette augmentation de capital est notamment opérée par le groupe de grande distribution Carrefour (Massy, 91). Ce rapprochement avec le groupe va permettre à Cajoo d’accélérer considérablement son développement. En effet, le géant de la distribution va pouvoir mettre un pied dans le quick-commerce, une tendance née durant le confinement, tout en affirmant sa position de leader dans la livraison de courses à domicile. Quant à Cajoo, la start-up se voit offrir une gamme de produits plus large lui permettant d’optimiser son offre, élément majeur de différenciation avec la concurrence.
Grâce à cette nouvelle levée de fonds, Cajoo va pouvoir accélérer son développement en France, mais aussi à l’international. La jeune pousse a par ailleurs pour ambition de doubler le nombre de salariés de son siège et de multiplier par cinq le nombre de ses équipes terrain d’ici la fin de l’année 2021. Enfin, Cajoo profitera de cette levée de fonds pour optimiser son application et proposer une expérience utilisateur de pointe, au plus proche de la demande.

L'Actu des Entreprises vous intéresse ?Testez gratuitement notre newsletter de veille économique !

Recevez les actualités des entreprises ou des zones géographiques qui vous intéressent.

👏 Essai offert, pour vous faire une idée ! 👏

Avez-vous demandé un essai gratuit ?

Détectez des prospects dès le 1er jour !
Testez notre plateforme de prospection B2B.

First ECO est un Outil performant de détection de Signaux Business BtoB pour simplifier votre Prospection. Découvrez-le gratuitement !


7.500 décisionnaires abonnés. Ils témoignent : 

  • "Nous avons vendu à un nouveau client, obtenu grâce à First ECO, plus de 15.000€ d'un composant pour une nouvelle gamme de produits". (F. Bauer, Responsable Marketing, Schmersal France)
    "En 15 jours avec First ECO, c'est un contrat de 15.000€ signé. En 4 mois, c'est 3 contrats !". (E. Pihet, Président, Eclolink)